Un bébé ça pleure Madame ou l’insupportable condescendance médicale

Man Snorkeling

Loin des cocotiers et de la plage, mon été est marqué par les premiers mois de mon Poussin qui sont assez compliqués… Il pleure beaucoup et semble être gêné voire parfois douloureux. Et les tentatives pour le soulager ne sont pas faciles. Nous avons en effet remarqué que lorsque des pathologies graves sont écartées, le corps médical n’est pas très enclin à prendre toute la mesure de la souffrance des bébés et de leur famille. Evidemment, dans notre cas il ne s’agit que d’un inconfort poussé, de gênes persistantes et de douleurs sans conséquences : Poussin a de très fortes coliques et un petit reflux.

Mais tout cela le réveille, en permanence. Aucune sieste ne dure plus de 30 minutes, les nuits sont découpées en tranches d’une heure, voire de 3 heures au maximum les jours de chance, pendant deux mois en continu. Les séances de pleurs sont longues et quotidiennes, de jour comme de nuit. Il doit être beaucoup porté, et avec ses 5/6 kg ça devient compliqué. Comme il grossit bien, ce n’est pas grave. Bien sur. Evidemment. Nous sommes d’accord à 100%. Mais notre fatigue elle est bien réelle, et difficile à supporter physiquement. Pour lui et pour sa grande soeur, nous ne pouvons pas craquer et nous savons que cela ne durera pas.

Mais quelle fatigue supplémentaire que de s’entendre dire par le pharmacien à qui on achète des probiotiques dans l’espoir d’un peu d’effet, le médecin allergologue que la PMI nous conseille d’aller voir parce qu’elle trouve que notre bébé pleure beaucoup, les proches, que  « un bébé ça pleure Madame », sous entendu tout est normal et c’est nous qui ne sommes pas la hauteur. En tout cas, je l’interprète de cette manière. Sans recette miracle, un tout petit peu de compassion et d’empathie, même face à une situation banale et sans danger, apporte un petit peu de soulagement… Pour terminer cet article sur une note un peu positive, je dois ajouter que le medecin qui avait commencé par cette phrase a fini justement par reconnaître que la situation devait être difficile et que notre Poussin avait bien avoir un petit quelque chose lorsqu’il l’a entendu pleurer…Et cette reconnaissance m’a fait du bien.

Dur pour les bébés de se faire entendre… cela rend notre travail de parents si précieux pour eux, nous sommes avant tout leurs porte-paroles même si nous ne comprenons pas toujours ce qu’ils nous disent.

Une réflexion sur “Un bébé ça pleure Madame ou l’insupportable condescendance médicale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s