Et vous, vous ressentez quoi quand vous faites une lessive ?

photo(3)

Ou quelques idées alternatives pour vous occuper pendant votre congé maternité !

S’il ne s’agit pas de votre premier ou si le tricot ne vous tente guère, les journées avant la naissance vous paraîtront bien longues, pour peu que vous soyez arrêtée précocement pour raisons médicales. Pas de panique, profitez de ce temps de répit pour vous consacrer à des tâches utiles !

1. Prendre du recul sur votre vie professionnelle et faire le point : c’est l’occasion rêvée. Vous êtes loin du bureau quelques mois et vous avez le temps de réfléchir. Souhaits d’évolution, bilan de compétences, analyse de votre marché de l’emploi, les sujets à explorer ne manquent pas. Pour vous accompagner dans cette démarche, vous pouvez aussi faire appel à l’APEC (si vous êtes cadre) qui offre des prestations de conseil gratuites. Personnellement je l’ai fait pendant les 1er et 2ème trimestres de ma grossesse et j’ai trouvé ça très enrichissant. Il est plus aisé d’y penser avant la naissance, l’esprit est plus serein que lorsqu’il est embrumé par des nuits courtes et des couches pleines 😉 .

2. Travailler votre employabilité : si le travail de réflexion sur votre vie professionnelle a été fait en amont, les premières semaines de votre congé maternité peuvent vous servir pour développer certaines compétences, faire une formation courte, vous documenter sur les sujets clés du moment dans votre secteur, vous remettre à pratiquer des langues étrangères (lecture, séries/télévision, etc.), refaire vos CV et lettre de motivation, donner de la visibilité à vos profils professionnels sur les réseaux sociaux, etc. En bref, tout ce qui vous permettra d’ajouter une ou des lignes supplémentaire(s) à votre CV à l’issue de votre congé maternité (autre que maîtrise la communication non verbale et bonne résistance au stress !).

3. Réseauter : si votre forme vous le permet, multipliez les déjeuners pour lesquels vous n’aviez jamais le temps : anciens collègues, camarades de classe, rencontres à des salons, chasseurs de têtes, ou même relations Linkedin, échanger avec des professionnels de votre secteur ou du secteur dans lequel vous aimeriez évoluer sera toujours bénéfique à vos réflexions et pourra éventuellement vous offrir des opportunités ultérieures. Par ailleurs, entreprendre ces démarches enceinte prouve aussi votre motivation et intérêt pour le taf, un point positif qui sera remarqué par vos interlocuteurs.

4. Vous faire de l’argent de poche : études consommateurs (vous êtes désormais une bonne ménagère avec enfants), avis rémunérés, ventes sur Le Bon Coin (vous pouvez vous séparer définitivement de vos vêtements en 38), petits services à vos voisins (ce n’est pas vous qui promenerez le chien mais lui qui vous promenera), là-aussi les idées ne manquent pas pour remplumer un peu un portefeuille malmené par l’arrivée de bébé. Evidemment il ne peut s’agir que d’actions ponctuelles, mais c’est toujours ça de pris.

5. Resserrer les liens avec votre famille et vos amis : la version personnelle du réseautage. Bien sur, ces liens sont plus importants que les liens professionnels, cela vient ensuite dans l’article car j’ai voulu privilégier des démarches auxquelles on ne pense pas spontanément pendant son congé maternité. N’oubliez pas de leur glisser subrepticement dans l’oreille que vous aurez besoin d’aide après la naissance (oui, j’en rajoute dans le côté utilitariste 😉 ).

 6. Last but not least : du tricot !! Je le dis sous forme de boutade car j’en ai eu marre qu’on m’en parle systématiquement lorsque j’osais parfois dire que les journées étaient longues…A croire que tout mon entourage était sponsorisé par Phildar ! Pour être tout à fait honnête, j’ai tricoté quelques petites pièces pour Poupette Jolie (un bonnet et des chaussons) mais vraiment, je crois que je l’ai fait sous la pression du cliché et je n’ai pas eu envie de m’y remettre pour Futur Poussin (en plus j’avais tricoté dans des tons mixtes – je suis quelqu’un de prévoyant – donc Futur Poussin en profitera aussi 😉 ). Quand on aime tricoter, c’est super mais ne vous forcez pas ! #Jesuisféministequand je refuse de tricoter pendant mon congé maternité !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s