Il est interdit d’interdire ou comment se faire obéir lors du terrible two

filiozat

J’en vois déjà certain(e)s sauter au plafond : non il ne s’agit pas de ne pas poser de limites à ses enfants mais de les formuler autrement.

J’ai découvert ce principe dans le livre d’Isabelle Filiozat « J’ai tout essayé » qui donne des conseils pour gérer la période d’opposition entre 1 et 5 ans. Auteure et psycho-thérapeute, ses travaux vise à développer et promouvoir une éducation bienveillante, plus à l’écoute des émotions des enfants.

Ce livre fourmille d’idées et d’exemples concrets, mais je voulais aujourd’hui témoigner de mon expérience avec Poupette jolie, 20 mois au compteur. L’astuce la plus efficace pour me faire obéir est la suivante :

Toujours formuler ses phrases positivement !!

C’est tout bête…mais qu’est-ce que ça marche ! Exemples et traductions des ordres version Mai 68 à 20 mois :

« ne monte pas sur la table » -> « pose tes pieds par terre »

« n’enlève pas ta veste » -> « garde ta veste »

« ne dessine pas sur la table » -> « dessine sur le papier »

« ne joue pas avec les alumettes » -> « donne moi le briquet » (celle-là était un piège pour voir qui a lu cet article jusqu’au bout 😉 )

J’avoue j’ai très envie d’essayer au bureau maintenant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s